a

robe de mariée en ligne








g
Une journée à Trèves avec le hypokhagneux – vendredi 10 juin

Une journée à Trèves avec le hypokhagneux – vendredi 10 juin

Ce vendredi 10 juin 2022, après deux ans de report, le voyage à Trèves – tant attendu par les professeurs de lettres classiques – a eu lieu. Rendez-vous à 7h30 place Carnot devant la faculté de Droit, où les optionnaires de langues anciennes se réunissent au petit matin pour un trajet de deux heures en bus, encadré par Mme Villalba, M. Jacotot (professeurs de langues anciennes) et Mme Leclerc, professeur d’allemand. Tandis que certains finissent leur nuit, d’autres bavardent, lisent et s’occupent pour passer le temps, les enseignants distribuent les papiers annonçant le déroulement de cette journée bien remplie.
Arrivés sur l’autoroute, les professeurs offrent aux étudiants deux interventions pour préparer les visites de la journée.
Les festivités commencent alors avec la présentation de la ville de Trèves par M. Jacotot.

Trèves

Localisation : Gaule Belgique.
Nombre d’habitants : 80 000 à son maximum, très peu commun
pour une ville romaine.
Organisation spatiale : quadrillage, soit par quartier. Cela n’est plus visible dans l’aménagement
actuel de la ville.
Spécialités : Commerce et militaire.
Gouvernance : Romaine, par l’intermédiaire d’un traité.

Puis c’est au tour de Mme Leclerc de brosser le portrait de Marx et de revenir sur les moments charnières de sa vie. Elle s’applique à rappeler l’importance de bien séparer l’homme du mouvement qui a éclos suite à ses écrits. Arrivés à destination, il s’agit de faire deux groupes: l’un commence par visiter la maison d’enfance de Karl Marx et l’autre part visiter les KaiserThermen.

Rolf, notre guide, nous propose une visite guidée à travers les diverses pièces qui ont vu Karl Marx grandir, bien qu’il ne soit pas resté longtemps dans la demeure, refaite à neuf. La découverte de ce personnage de renom s’effectue à l’aide de nombreuses œuvres artistiques peintes à même les murs. Y sont représentés des symboles, des personnes de son entourage, des œuvres, des données qui sont à même de définir l’homme derrière le Capital. Certains éléments clefs de son quotidien sont d’ailleurs mis en avant : le cigare et l’alcool, symboles du bon bourgeois, ne sont jamais bien loin. Au premier étage de cette maison qui en compte deux, des tables sur lesquelles gisent de nombreux documents écrits, sources d’inspiration pour produire l’œuvre de sa vie, meublent une première salle. On y trouve également des articles de presse dont il est l’auteur ainsi qu’une caricature, reflet du rejet de ses travaux par les Etats qui le reçoivent. Le musée contient deux représentations en trois dimensions du visage de Marx, connu pour être ouvert aux innovations technologiques. Le seul véritable mobilier d’origine conservé est le fauteuil de son bureau où il passait le plus clair de son temps, et où il fut retrouvé inanimé.

C’est en plein air sous un soleil éclatant que se déroule la visite groupée des thermes impériaux de Constantin. Avec vue sur les vestiges conservés de l’édifice, M. Jacotot raconte qu’une fois la construction achevée, les lieux n’ont jamais servi à ce à quoi ils étaient destinés : ils sont transformés en caserne militaire.
Un espace était consacré à l’exercice physique. De plus, les lieux constituaient une occasion pour les Romains de se réunir en dépit des différences sociales, puisque la visite des thermes se faisait nu. L’édifice est construit sur un réseau de galeries accessible à la visite et permettant d’observer l’agencement du praefurnium. Enfin, il est possible de s’attarder sur une frise chronologique organisée de manière plutôt originale ou de contempler une maquette des thermes antiques reconstitués.

Juste avant de se rejoindre dans les jardins du Musée archéologique pour pique-niquer, les deux groupes ont pu à tour de rôle visiter les seconds thermes romains de la ville. Moins authentiques que ceux visités au début du voyage car plus restaurés, ils demeurent toutefois intéressants par le système de chauffage, ou hypocauste, mis en place. Leur disposition permet d’imaginer les vestiaires, lieux propices à tout type de vols à l’époque, ou encore les bains d’eau froide à l’opposé des salles chauffées. Les vestiges conservés en intérieur donnent aussi l’occasion de saisir le fonctionnement en circuit qui régit l’établissement.

Anecdote : les Romains sont les inventeurs du béton (mélange de ciment et de granulats et cailloux), ce qui permet les constructions typiques en dôme. L’aventure se poursuit une fois que nous nous sommes restaurés, à travers les rues de Trèves, avec pour objet de notre quête la Porta Nigra. Au terme de l’ascension d’une première volée de marches, M. Jacotot présente l’histoire de ce monument. L’édifice, bâti à la fin du IIe siècle après J.C par les Romains, concentre trois strates d’histoire. Chacun fait le tour de l’édifice à son rythme, s’attarde sur les gravures florales et les portraits, et profite du point de vue sur la ville offert par les arches en pierre.

Sur le chemin vers le Musée archéologique, une inscription en latin moyenâgeux, juste en-dessous de l’horloge, interpelle le passant : “Nescitis qua hora dominus veniet.”. Elle signifie : “Vous ne savez pas à quelle heure le Seigneur viendra”. L’utilisation du futur fait débat : simple erreur de conjugaison ou choix sujet à interprétation? De retour en cours, les deux professeurs de latin ne semblent pas être parvenus à clore la question…

Une fois dans le musée, la visite se fait en autonomie. A l’entrée, une momie et un lion empaillés siégeant dans une salle de curiosités attirent les plus intrigués. Les pièces se succèdent, remplies d’outils du quotidien comme une multitude de clés aux formes variées, des sculptures, des piliers ornés de monstres antiques gravés dans la roche. La construction d’un pont, accompagné de ses immenses piliers en bois et cerclé de fer, est décortiquée. La visite se poursuit avec de gigantesques mosaïques à la hauteur de leur réputation, doublées de plus petites représentations de mythes accrochées aux murs.

Un arc de triomphe datant de la période renaissante, orné de trois statues, trône dans l’une des ailes du hall. Professeurs et élèves s’entraînent à la version sur des inscriptions latines et grecques.
D’immenses sépultures sont entreposées et laissent voir les peintures redonnant vie aux monuments qui accueillent les morts.

Anecdote : les ornements sur les sarcophages et sépultures étaient colorés, tout comme les statues antiques étaient peintes.

Avant de revenir au point de départ, il est possible de s’attarder devant un ensemble d’ossements de la faune préhistorique, situé juste au pied des escaliers qui rejoignent l’entrée. 17 heures sonnent. Il est temps de remonter dans le bus, après avoir traversé les jardins en sens inverse. Le trajet est de courte durée puisqu’il s’agit de rejoindre un dernier lieu à visiter avant de rentrer à Nancy : l’amphithéâtre. Il se situe en contrebas des vallées aux nombreuses vignes, et son arène était active tout au long de la journée en suivant une programmation précise. Les combats de gladiateurs, évènement le plus populaire auprès des habitants, avaient lieu dans l’après-midi.

Anecdote : cet endroit à l’acoustique prononcée n’a sans doute pas entendu résonner “Morituri te salutant”… En réalité, la célèbre formule n’était pas systématique. Elle n’aurait peut-être même été prononcée qu’une seule fois, lors d’une naumachie, devant l’empereur Claude.

Même tout en haut des gradins construits à même la pente naturelle du flanc de la colline, il est possible de distinguer ce qu’il se passe au cœur de l’arène. Il est également possible de descendre sous l’arène, construite sur des galeries, et de slalomer entre les eaux souterraines. Le voyage prend fin dans le bus, au terme d’un trajet passant par les beaux paysages de Moselle. Les professeurs prononcent un petit discours pour conclure cette belle journée, appréciée tant par les organisateurs et encadrants que par les étudiants.

Marie Ferry (LS1), Naomie Maillard (LS1), Svetlana Geisler (LS2)


Remerciements pour les photos à Noëlie Boyon (LS2) et Justine Roca-Aranda (LS1).

Plus d'actualités.....

Labo info 2022-2023

Labo info 2022-2023

Un petite vidéo promotionnelle plutôt qu’un grand discours:

JNSS 2022 à Poinca

JNSS 2022 à Poinca

La journée Nationale du Sport Scolaire qui s’est déroulée mercredi après-midi au Lycée Poincaré. Tous les élèves intéressés ont été accueilli par les professeurs d’EPS de 12 h15 à 15h30 pour découvrir de nouvelles activités, pratiquer et se rencontrer sur les terrains de sports. Les activités proposées étaient la musculation, le volley-ball, le badminton, le…

Un Nobel au lycée Poincaré

Un Nobel au lycée Poincaré

Jean Tirole, prix Nobel d’économie en 2014, est venu apporter son éclairage sur l’actualité économique, environnementale et sociale aux étudiants d’ECG et aux élèves d’enseignement de spécialité SES de Terminale. Ancien étudiant des classes préparatoires du lycée Poincaré, et ravi de retourner pour la première fois dans notre lycée, il a pris soin de répondre…

JDP 2022

JDP 2022

Les élèves de première suivant l’enseignement de spécialité histoire des arts, accompagnés par leurs professeurs M Proquin et M Gallo, ont profité des journées du Patrimoine pour découvrir (ou redécouvrir !) les grands chefs d’oeuvre du Musée des Beaux-Arts de Nancy. De Rubens à Delacroix, en passant par Le Caravage ou encore la collection Daum,…

Rentrée de l’association sportive 2022

Rentrée de l’association sportive 2022

L’association sportive ouvre ses portes à partir du lundi 19 septembre 2022. Le sport est un vecteur de réussite, de responsabilisation, de santé et de bien-être. Les bienfaits de la pratique sportive sont importants sur notre corps mais aussi sur notre mental : maîtrise de soi, défoulement, plaisir de se dépasser, anti-stress, sensation d’apaisement et…

LOTO des odeurs au potager du Lycée

LOTO des odeurs au potager du Lycée

3 équipes d’élèves/enseignants se sont affrontées ce lundi midi pour reconnaître l’odeur de 18 herbes aromatiques. Une manière ludique et agréable de développer son sens de l’odorat et de montrer la diversité des plantes aromatiques: origan, lavande, basilic, verveine citron, fenouil, sauge, citronnelle, persil, thym, romarin, basilic citron, livèche, ciboulette, menthe, estragon, roquette, cerfeuil, helichryse…

1ere rencontre Calligrammes 2022-2023

1ere rencontre Calligrammes 2022-2023

Je vous propose de nous retrouver le vendredi 9 septembre à 16h15 en salle Fayolle. Nous recevrons Pierre Assouline, dans le cadre du Livre sur la Place, pour son roman, Le Paquebot, publié chez Gallimard en mars dernier. Février 1932. Jacques-Marie Bauer, libraire spécialisé en ouvrages de bibliophilie, s’embarque à Marseille sur le Georges Philippar,…

Le travail des élèves de Première option CAV a été récompensé le 5 juillet au CNC à Paris.

Le travail des élèves de Première option CAV a été récompensé le 5 juillet au CNC à Paris.

ROLL and ROCK au CNC Sept élèves de l’option de Première ont mené, tout au long de l’année scolaire, un travail d’écriture scénaristique de série en répondant à une proposition faite par le CNC (Centre National de la Cinématographie et de l’image animée) : écrire une série. C’est ainsi qu’est née “Roll and Rock”, série…

Demandez le programme ! Calendrier de la rentrée des élèves 2022-2023

Demandez le programme ! Calendrier de la rentrée des élèves 2022-2023

Vous trouverez ci-dessous le calendrier de la rentrée des élèves: Rentrée des classes: jeudi 01 septembre 2022 Accueil et installation des internes: mercredi 31 aout 2022

Une journée à Trèves avec le hypokhagneux – vendredi 10 juin

Une journée à Trèves avec le hypokhagneux – vendredi 10 juin

Ce vendredi 10 juin 2022, après deux ans de report, le voyage à Trèves – tant attendu par les professeurs de lettres classiques – a eu lieu. Rendez-vous à 7h30 place Carnot devant la faculté de Droit, où les optionnaires de langues anciennes se réunissent au petit matin pour un trajet de deux heures en…

L’atelier « Humanisme et traduction » – Cicéron c’est Poincaré…

L’atelier « Humanisme et traduction » – Cicéron c’est Poincaré…

Tandis que les hypokhâgneux du lycée Henri Poincaré s’échinent à traduire et retraduire les grands classiques de la littérature latine (Sénèque, Cicéron, Tite-Live …) tout en découvrant avec joie les vices de la Grande Grammaire latine, les professeurs de langues anciennes font une grande découverte. Dans le fonds ancien du vieil établissement Henri Poincaré, qui…

Feuille de Chou n°10

Feuille de Chou n°10

 la fidèle “Feuille de Chou” pour ses fidèles lecteurs est en ligne… Demandez le journal !   Toujours là, la “Feuille de chou”, pour vous mettre au courant des actions menées ou à mener au Lycée en matière d’environnement . Merci aux vaillants participants et bonne lecture à toutes et tous. Un journal scolaire fait…

Nous contacter