a

robe de mariée en ligne








g
Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Ankara, capitale de la Turquie neutre, 1943. Diello, valet de chambre de l’ambassadeur d’Angleterre, propose aux nazis de leur vendre des microfilms de documents secrets alliés. L’attaché de l’ambassade d’Allemagne, Moyzisch, établit le contact avec l’espion Diello auquel il est donné le nom de code « Cicéron ». Diello fut jadis valet de chambre chez la comtesse polonaise Anna Slaviska, émigrée elle aussi à Ankara. Diello revoit la comtesse et lui demande de garder son argent ; il pense ainsi amasser une petite fortune en peu de temps et fuir ensuite en Amérique du Sud avec Anna. Mais les Anglais s’aperçoivent de certaines fuites et font appel à un enquêteur venu de Londres…

Joseph L. Mankiewicz 1909-1993

Dans les années 20, il est le correspondant du Chicago Times à Berlin. Parallèlement à ses activités journalistiques, il traduit en anglais les inter-titres des films allemands destinés au marché américain. De retour aux Etats-Unis, Herman J. Mankiewicz, son frère, le fait rentrer à la Paramount en la qualité de dialoguiste et scénariste. Puis, il devient producteur à la MGM où il travaille sur Furie (1936) de Fritz Lang et Indiscretions (1940) de George Cukor. En 1946, Il remplace Ernst Lubitsch, qui est tombé malade, sur le tournage du Chateau du Dragon (1946). C’est le début d’une carrière dans la réalisation qu’il poursuit l’année suivante en dirigeant L’Aventure de Mme Muir. Chaînes conjugales (1949) et Eve (1950), pour lesquels il remporte quatre Oscars comme scénariste et réalisateur, le consacrent. Il se distingue par un style qui abonde de monologues et de flashbacks. Le dialogue chez Mankiewicz est le moteur de l’action, ce qui montre son opposition aux rouages classiques des productions hollywoodiennes de l’époque. Il excelle aussi dans le choix et la direction des acteurs. C’est ainsi qu’il impose le jeune Marlon Brando dans Jules César (1953) ou qu’il offre son premier rôle à Sidney Poitier dans La Porte s’ouvre (1950), un drame sur fond de racisme. Mankiewicz fait preuve d’éclectisme en voyageant à travers tous les registres du 7ème Art. C’est ainsi qu’il explore le film d’espionnage avec L’Affaire Cicéron de 1952, la comédie musicale avec Blanches colombes et vilains messieurs (1955) ou le drame avec Soudain l’été dernier (1958) d’après Tennessee Williams. En 1960, la Fox l’appelle au secours pour venir à bout de Cléopâtre. Il s’épuisera sur ce projet colossal qui ne verra le jour que trois ans plus tard. Malgré les qualités de ce péplum, le réalisateur le raye de sa filmographie dans la mesure où il n’apparaît pas être l’oeuvre qu’il aurait voulu. Il se contente de réaliser trois films par la suite. Le long-métrage Guêpier pour trois abeilles (1967), qui est une adaptation moderne de Volpone. Mankiewicz a passé sa vie à bluffer l’industrie hollywoodienne. Plus que des super-productions, ses oeuvres tendaient vers le cinéma d’auteur. Ses opinions politiques lui valurent aussi d’être la cible du maccarthysme.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour visualiser la vidéo…

L’Affaire Cicéron (1952) est le plus beau film d’espionnage de l’histoire du cinéma. Moment spectaculaire : durant la Seconde Guerre Mondiale, un espion est en train de photographier des documents. Tôt matin, pour éviter l’alarme d’un coffre-fort, il a débranché le système électrique. Mais voilà que, dans la pièce voisine, une femme de ménage surgit. Elle demeure perplexe lorsqu’elle n’entend pas le bruit de son aspirateur. Que se passe-t-il ? Elle s’interroge, réfléchit, comprend, s’active… L’espion parviendra-t-il à ses fins, avant qu’elle ne rebranche le courant ? Suspense total, digne d’Alfred Hitchcock… Cet espion, baptisé « Cicéron » par les services secrets allemands a existé. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, on apprend, en effet, que le valet de chambre turc de l’ambassadeur du Royaume-Uni à Ankara a fourni aux nazis, moyennant finances, le plan du futur débarquement en Normandie. Information que les Allemands refusent d’utiliser, croyant à un coup monté… C’est L.C. Moyzisch, l’officier traitant de Cicéron, qui révèle cet incroyable imbroglio dans un livre dont le tout puissant patron de la Fox, Darryl F. Zanuck, achète aussitôt les droits.

Dès la première scène – une réception à Ankara où doivent assister, sans se croiser, deux ambassadeurs ennemis –, le ton est donné : le monde est un théâtre absurde où s’agitent des imbéciles et des nostalgiques, condamnés, les uns par leur aveuglement, les autres par leur lucidité. Certes, comme tout grand cinéaste, Mankiewicz éprouve une vraie tendresse pour ses deux principaux personnages : Diello, alias Cicéron, (James Mason), parce qu’il est un perdant né croyant encore pouvoir devenir ce qu’il veut être. Et la comtesse Staviska (Danielle Darrieux) qui, elle, ayant déjà tout perdu, se bat avec ses armes, tel un charmant fantôme du passé, pour survivre dans un monde qui ne veut plus d’elle.Ces deux égarés pourraient s’épauler. Mais non : entre eux, nulle entente, nulle complicité. Ces deux-là ne s’aiment pas. Peut-être la comtesse est-elle – vaguement, très vaguement – attirée par Diello, mais il reste, à ses yeux, un valet qu’elle méprise de tout de son être. Quant à lui, s’il désire cette femme, c’est parce qu’elle est le symbole d’un monde dont il rêve, mais qui l’ignore. D’où leurs rapports sadomasochistes, à la fois électriques, intranquilles, mais forcément excitants. Après avoir proposé à la comtesse une association financière qu’elle accepte, Diello, pas vraiment doué pour le marivaudage, se permet de l’embrasser, ce qui lui vaut, instantanément, une gifle. Parce qu’il s’est trompé de rôle, lui explique-t-elle. « Parce que vous avez agi en domestique. Comme un être qui se croirait inférieur et qui essaierait d’acheter ce qu’il penserait ne pas mériter » …; L’Affaire Cicéron se clôt sur le rire James Mason. Enorme. Tonitruant. Communicatif. A lui seul, il résume tout Mankiewicz. Sa dérision permanente. Son amusement et son désespoir à l’idée qu’entre les hommes, le mensonge est la seule vérité possible. Dans ce film encore plus féroce que les autres, il contemple des pièges qui se referment sur ceux qui les ont ourdis.

Trois formules d’abonnement :

  • Pour tous les films (25 €)
  • Pour 10 films (21 €)
  • Pour 5 films (13 €)
  • Possibilité d’acheter des billets à l’unité (4 €)

VENEZ NOMBREUX!

Plus d'actualités.....

Donnez une nouvelle vie à vos habits !

Donnez une nouvelle vie à vos habits !

En ce début de janvier, la Petite Graine organise sa traditionnelle friperie éphémère et gratuite au sein du lycée afin de donner une seconde vie aux habits délaissés…. Nous espérons que vous avez profité des vacances pour faire le tri dans vos placards : vous pouvez déposer cette semaine les vêtements, accessoires, bijoux, sacs dont…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Ankara, capitale de la Turquie neutre, 1943. Diello, valet de chambre de l’ambassadeur d’Angleterre, propose aux nazis de leur vendre des microfilms de documents secrets alliés. L’attaché de l’ambassade d’Allemagne, Moyzisch, établit le contact avec l’espion Diello auquel il est donné le nom de code « Cicéron ». Diello fut jadis valet de chambre chez la…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Projectionniste dans un modeste cinéma, amoureux de la fille de son patron, un homme rêve de devenir un grand détective. Aussi potasse-t-il tous les manuels ad hoc qui lui tombent sous la main. Un jour, tandis qu’il rend visite à la demoiselle de ses pensées pour lui offrir une bague, son rival dérobe la…

Phase finale du championnat départemental  UNSS de badminton: Poinca champion !

Phase finale du championnat départemental UNSS de badminton: Poinca champion !

Deux équipes du Lycée ont disputé mercredi après-midi la phase finale du championnat départemental à Nancy. L’équipe Poincaré 1 composée de Mathis, Lucie, Florian, Mélodie, Fanny, Anatole est championne du département 54 en battant en finale l’équipe du Lycée Jeanne D’Arc L’équipe 2 du Lycée composée de Maud, Sarah, Sorey et Baptiste perd la petite…

Déclics pour semer la Science en première

Déclics pour semer la Science en première

Une opération Déclics, organisée par le cercle FSER, a permis, ce lundi 16 décembre, des rencontres et des échanges bien dynamiques entre chercheurs et élèves du groupe 2 de spécialité Mathématiques de première. Après une conférence de monsieur Christian Robin, directeur du Laboratoire Agronomie et Environnement, les élèves ont pu, lors d’un speed-meeting, découvrir les…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 18 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 18 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: 1945, en Amérique latine, une petite ville s’est constituée autour de prospecteurs exploitant des terrains diamantifères. Lorsque le gouvernement annonce la nationalisation de ces mines, la révolte éclate. Le père Lizzardi (Michel Piccoli) essaye de calmer les deux camps, mais la tension ne cesse de monter. Parmi les prospecteurs il y a Castin (Charles…

Les khâgneux face aux photographies d’Arlene Gottfried

Les khâgneux face aux photographies d’Arlene Gottfried

Guidés par leur professeur d’anglais, Monsieur Coudert, les khâgneux A/L et LSH qui étudient la civilisation anglo-américaine ont découvert jeudi 5 décembre l’exposition « La rue nous appartient », accueillie par le Musée des Beaux-Arts de Nancy jusqu’au 12 janvier 2020. Ce sont plus de soixante-dix clichés de la photographe new-yorkaise Arlene Gottfried, encore peu…

Gérald Tenenbaum à la rencontre des khâgneux

Gérald Tenenbaum à la rencontre des khâgneux

Mercredi 4 décembre, Gérald Tenenbaum, écrivain et mathématicien, est venu présenter ses deux derniers ouvrages, le roman Reflets des jours mauves, et l’essai Des mots et des maths, auprès des étudiants de khâgne LSH. Ce fut l’occasion d’un échange vif et nourri sur les questions –l’hérédité, la transmission, le désir de connaître l’avenir– posées par…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 4 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 4 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: 1873. Lin McAdam (James Stewart), à la recherche d’un homme avec qui il a un compte à régler, arrive en compagnie de son fidèle ami High Spade (Millard Mitchell) à Dodge City. On y fête le centenaire de l’Indépendance et un concours de tir est organisé à l’occasion : le gagnant se verra remettre…

32ème Forum des Grandes Écoles

32ème Forum des Grandes Écoles

Les professeurs, les élèves et leurs parents sont conviés, le mercredi 20 novembre 2019, de 10h à 16h, au 32ème Forum des Grandes Écoles du Lycée Henri Poincaré de Nancy. Celui-ci est organisé par HEC Initiative, l’association des classes préparatoires de l’établissement. A cette occasion, près de 120 grandes écoles, ainsi que leur cursus, seront…

Seconde rencontre Calligrammes 2019-2020

Seconde rencontre Calligrammes 2019-2020

Seconde conférence-rencontre 2019-2020 Lycée Henri Poincaré Mardi 12 novembre 2019 à 17h15 Salle Fayolle Chers amis de Calligrammes, La seconde rencontre Calligrammes de cette année, mardi 12 novembre à 17h15, nous offrira le plaisir de recevoir Mark BAILONI Mark BAILONI est Maître de Conférences en Géographie à l’Université de Lorraine, et Directeur du Collégium Sciences…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 6 novembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 6 novembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: L’entre-deux-guerres en France. Après trente années de bons et loyaux services en tant que caissier dans une banque, Henri Verdoux (Charles Chaplin) perd son emploi suite à la crise économique. Afin de subvenir aux besoins de sa femme invalide et de son fils, il se recycle dans un autre business, le meurtre de vieilles…

Nous contacter