a

robe de mariée en ligne








g
Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Projectionniste dans un modeste cinéma, amoureux de la fille de son patron, un homme rêve de devenir un grand détective. Aussi potasse-t-il tous les manuels ad hoc qui lui tombent sous la main. Un jour, tandis qu’il rend visite à la demoiselle de ses pensées pour lui offrir une bague, son rival dérobe la montre du père, la place chez un prêteur sur gages puis glisse le billet dans la poche du pauvre amoureux. Celui-ci, que la disparition de la montre a mis en joie, se met à jouer les détectives amateurs. Confondu, il est chassé de la maison…

Buster Keaton 1895-1966

Buster Keaton, issu d’une famille d’artistes, débute par le music-hall. Il se lance au cinéma en 1917 dans les films de Fatty Arbuckle, le roi du « slapstick », mais ce n’est qu’en 1919 qu’il obtient son premier grand rôle dans La Maison demontable. C’est dans une série de courts-métrages (Frigo demenageur ou Frigo a l’Electric Hotel en 1922) qu’il confirme son talent pour la comédie burlesque. Celui que l’on a appelé tout au long de sa carrière « l’homme qui ne rit jamais », par opposition à Charlie Chaplin, se lance dans le long-métrage en tant que réalisateur et interprète. Suivant toujours les aventures d’un homme dépassé par ses problèmes, il enchaîne les gags visuels avec intelligence et efficacité dans des films comme Les Trois Ages, une parodie d’Intolerance de D.W. Griffith et Les Lois de l’hospitalite sur le thème de la vendetta. Il est à son apogée dans La Croisiere du Navigator (1924) et Le Mécano de la General (1926), derniers films dont il a le plein contrôle. Réputé avoir filmé le déclin du comique, le réalisateur Edward Sedgwick met en scène Buster Keaton dans des oeuvres redécouvertes aujourd’hui : Le Caméraman (1928), Le Figurant (1929) et Le metteur en scène (1930) en sont les exemples types. Si sa carrière décline ce n’est vraiment qu’à la fin des années 30 : alcoolique, vieillissant, souffrant du passage au parlant, il se contente de caméos comme dans Boulevard du crépuscule de Billy Wilder. Ce film nostalgique l’oppose aux stars du muet des années 20 : Gloria Swanson et Erich Von Stroheim. Surnommé « le zombie », il donne tout de même une prestation comique remarquée aux côtés de Charlie Chaplin dans Les Feux de la rampe (1956). A la fin de sa vie, l’acteur est honoré d’un oscar pour l’ensemble de sa carrière et entre enfin dans la légende du 7è art.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour visualiser la vidéo…

Le cinéma muet devait dire sans paroles, et le burlesque, depuis sa préhistoire, aussi. De là, la grâce des films comiques et muets, qui savent doublement parler des choses sans les mots. Renoncer au langage commun, en inventer un autre, à la mesure de l’image comme on ne la reverra plus. Ou bien prendre le langage littéralement, pour en débusquer par le geste l’absolu mensonge ou l’absolue vérité. Dans Sherlock Junior, Buster Keaton applique à la lettre le mode d’emploi de son manuel de détective et décide donc de «suivre le suspect comme son ombre». Marchant collé au dos dudit suspect, il rend la filature absurde, mais incontestable du point de vue de la raison et idéale du point de vue du cinéma. Il court, il court, le Keaton, selon un mouvement perpétuel qui ne tolère aucun raté, selon une perfection inaliénable qui, dans ce film de 1924, le menait justement au cinéma pris comme sujet de lui-même. L’apprenti détective est également projectionniste et s’endort dans sa cabine, las des déceptions accumulées précédemment.

Dans son sommeil, il se dédouble, sa partie rêvée descend dans la salle et franchit le seuil de l’écran animé. Keaton se projette, s’introduit dans le film, échappe à lui-même, aux autres, au harcèlement infini du réel (Woody Allen fera le remake de l’expérience dans la Rose pourpre du Caire). Le monde filmique tente de le rejeter, mais le comique triste est plus fort: il soumet le cinéma aux règles strictes de sa géométrie éblouissante et de sa logique implacable, il reconstruit la fiction à son avantage mais sans changer la vie. Keaton est un conquérant du possible jusqu’à ses extrêmes limites, qui introduit dans le cinéma la synthèse froide de l’idéalité et du réalisme. L’univers keatonien rejette toute sentimentalité, et les miracles qui vont avec. Cela, Chaplin s’en est chargé. L’émotion, quand même, ne renonce pas tout à fait. La désincarnation asexuée de l’ingénieur poète le transforme malgré lui en ange intimidé, innocent désemparé, alien esseulé décochant, à travers les vitres de son monde parallèle, des regards interrogatifs qui cherchent encore leur destinataire.

Trois formules d’abonnement :

  • Pour tous les films (25 €)
  • Pour 10 films (21 €)
  • Pour 5 films (13 €)
  • Possibilité d’acheter des billets à l’unité (4 €)

VENEZ NOMBREUX!

Plus d'actualités.....

Donnez une nouvelle vie à vos habits !

Donnez une nouvelle vie à vos habits !

En ce début de janvier, la Petite Graine organise sa traditionnelle friperie éphémère et gratuite au sein du lycée afin de donner une seconde vie aux habits délaissés…. Nous espérons que vous avez profité des vacances pour faire le tri dans vos placards : vous pouvez déposer cette semaine les vêtements, accessoires, bijoux, sacs dont…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 15 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Ankara, capitale de la Turquie neutre, 1943. Diello, valet de chambre de l’ambassadeur d’Angleterre, propose aux nazis de leur vendre des microfilms de documents secrets alliés. L’attaché de l’ambassade d’Allemagne, Moyzisch, établit le contact avec l’espion Diello auquel il est donné le nom de code « Cicéron ». Diello fut jadis valet de chambre chez la…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 08 janvier 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: Projectionniste dans un modeste cinéma, amoureux de la fille de son patron, un homme rêve de devenir un grand détective. Aussi potasse-t-il tous les manuels ad hoc qui lui tombent sous la main. Un jour, tandis qu’il rend visite à la demoiselle de ses pensées pour lui offrir une bague, son rival dérobe la…

Phase finale du championnat départemental  UNSS de badminton: Poinca champion !

Phase finale du championnat départemental UNSS de badminton: Poinca champion !

Deux équipes du Lycée ont disputé mercredi après-midi la phase finale du championnat départemental à Nancy. L’équipe Poincaré 1 composée de Mathis, Lucie, Florian, Mélodie, Fanny, Anatole est championne du département 54 en battant en finale l’équipe du Lycée Jeanne D’Arc L’équipe 2 du Lycée composée de Maud, Sarah, Sorey et Baptiste perd la petite…

Déclics pour semer la Science en première

Déclics pour semer la Science en première

Une opération Déclics, organisée par le cercle FSER, a permis, ce lundi 16 décembre, des rencontres et des échanges bien dynamiques entre chercheurs et élèves du groupe 2 de spécialité Mathématiques de première. Après une conférence de monsieur Christian Robin, directeur du Laboratoire Agronomie et Environnement, les élèves ont pu, lors d’un speed-meeting, découvrir les…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 18 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 18 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: 1945, en Amérique latine, une petite ville s’est constituée autour de prospecteurs exploitant des terrains diamantifères. Lorsque le gouvernement annonce la nationalisation de ces mines, la révolte éclate. Le père Lizzardi (Michel Piccoli) essaye de calmer les deux camps, mais la tension ne cesse de monter. Parmi les prospecteurs il y a Castin (Charles…

Les khâgneux face aux photographies d’Arlene Gottfried

Les khâgneux face aux photographies d’Arlene Gottfried

Guidés par leur professeur d’anglais, Monsieur Coudert, les khâgneux A/L et LSH qui étudient la civilisation anglo-américaine ont découvert jeudi 5 décembre l’exposition « La rue nous appartient », accueillie par le Musée des Beaux-Arts de Nancy jusqu’au 12 janvier 2020. Ce sont plus de soixante-dix clichés de la photographe new-yorkaise Arlene Gottfried, encore peu…

Gérald Tenenbaum à la rencontre des khâgneux

Gérald Tenenbaum à la rencontre des khâgneux

Mercredi 4 décembre, Gérald Tenenbaum, écrivain et mathématicien, est venu présenter ses deux derniers ouvrages, le roman Reflets des jours mauves, et l’essai Des mots et des maths, auprès des étudiants de khâgne LSH. Ce fut l’occasion d’un échange vif et nourri sur les questions –l’hérédité, la transmission, le désir de connaître l’avenir– posées par…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 4 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 4 décembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: 1873. Lin McAdam (James Stewart), à la recherche d’un homme avec qui il a un compte à régler, arrive en compagnie de son fidèle ami High Spade (Millard Mitchell) à Dodge City. On y fête le centenaire de l’Indépendance et un concours de tir est organisé à l’occasion : le gagnant se verra remettre…

32ème Forum des Grandes Écoles

32ème Forum des Grandes Écoles

Les professeurs, les élèves et leurs parents sont conviés, le mercredi 20 novembre 2019, de 10h à 16h, au 32ème Forum des Grandes Écoles du Lycée Henri Poincaré de Nancy. Celui-ci est organisé par HEC Initiative, l’association des classes préparatoires de l’établissement. A cette occasion, près de 120 grandes écoles, ainsi que leur cursus, seront…

Seconde rencontre Calligrammes 2019-2020

Seconde rencontre Calligrammes 2019-2020

Seconde conférence-rencontre 2019-2020 Lycée Henri Poincaré Mardi 12 novembre 2019 à 17h15 Salle Fayolle Chers amis de Calligrammes, La seconde rencontre Calligrammes de cette année, mardi 12 novembre à 17h15, nous offrira le plaisir de recevoir Mark BAILONI Mark BAILONI est Maître de Conférences en Géographie à l’Université de Lorraine, et Directeur du Collégium Sciences…

Ciné-Club du LHP-Mercredi 6 novembre 13h40 au Caméo Commanderie

Ciné-Club du LHP-Mercredi 6 novembre 13h40 au Caméo Commanderie

Synopsis: L’entre-deux-guerres en France. Après trente années de bons et loyaux services en tant que caissier dans une banque, Henri Verdoux (Charles Chaplin) perd son emploi suite à la crise économique. Afin de subvenir aux besoins de sa femme invalide et de son fils, il se recycle dans un autre business, le meurtre de vieilles…

Nous contacter